News

Bruno Benjamin : « Ce type d’événement permet de jeter les bases d’une nouvelle discussion »

Jean-Jacques Zénou, Avi Assouly, Arlette Fructus, Mamadou Niang, Elsa Charbit, Bruno Benjamin, Claude Njoya.

Dimanche 4 novembre à la salle Vallier, pour la 2ème fois, le Crif a organisé les « Rencontres interculturelles », une journée autour du sport (foot, kick boxing, handiboxe, zumba…) et d’ateliers créatifs, parrainée par l’ancien avant-centre de l’OM Mamadou Niang. Un événement placé sous le signe de la diversité, auquel se sont associés la Ville de Marseille, le Département des Bouches-du-Rhône, la région Sud, la Dilcrah et les secouristes de la Croix Blanche. 

Lev hair : Pourquoi le Crif a-t-il lancé ces « rencontres interculturelles » ?

Bruno Benjamin : « Les liens entre les différentes communautés s’étant peu à peu distendus, toutes ont ressenti la nécessité de se retrouver pour dialoguer à nouveau. Cet événement a été l’occasion pour nous de rassembler le maximum d’associations juives, chrétiennes et musulmanes (41 au total), et nous espérons plus à l’avenir. Ce type d’événement permet de jeter les bases d’une nouvelle discussion, et c’est l’essentiel ».

Lev hair : Dans les quartiers de Marseille, trois personnes clés oeuvrent pour faciliter les échanges : Haïm Bendao, Alain Sportouch, Mohamed Bousselmania. Mais y-a-t-il réellement des échanges au quotidien entre les communautés ?

Bruno Benjamin : « Les actions que nous menons sont une goutte d’eau. Mais il est important de multiplier ces rencontres formelles et informelles, à l’image de l’événement d’aujourd’hui, et des rencontres tout au long de l’année. Par ce biais nous essayons de faire de la pédagogie. Nous avons échangé notamment avec des femmes musulmanes. L’important est de veiller à ce que les différences religieuses puissent être respectées tout en gommant ce qui peut nous séparer. Heureusement, les mentalités changent et les choses évoluent. Ceux-là mêmes qui, il y a un an, critiquaient de manière très virulente cet événement font aujourd’hui partie de son organisation. Travailler et construire au fil du temps, tel est notre crédo ». 

Lev hair : Ces dernières semaines ont été marquées par une recrudescence de l’antisémitisme à l’université. Quels sont les moyens du Crif pour lutter contre la désinformation ? 

Bruno Benjamin : « Le Crif ne laisse passer aucun acte antisémite, quel que soit son mode de diffusion. Malheureusement, nous ne disposons d’aucun levier face au contenu des réseaux sociaux. Ce support est un moyen qui peut permettre à tout individu, d’où qu’il soit, de diffuser instantanément un message à caractère raciste ou antisémite. Le blocage ou la fermeture des sites aux contenus racistes et antisémites est du ressort de la Dilcrah (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT). Toutefois, les pays qui hébergent ces sites ont une législation trop légère, voire inexistante, et la répression n’est généralement pas conforme aux espérances. C’est le cas du site démocratieparticipative.biz sans aucun doute antisémite, qui est toujours en ligne. J’espère que nos dirigeants parviendront à trouver un moyen pour lutter contre cette haine qui circule sur Internet. L’important dans la lutte contre les discriminations est que l’on puisse traîner les responsables devant les tribunaux. En ce qui concerne l’étudiante qui s’est vue proposer « un week-end d’intégration à Auschwitz », une plainte a été déposée, l’instruction est en cours, et il faut attendre les résultats. Il est difficile de faire changer les idéologues, qui ont vécu toute leur vie avec des préjugés. Nous essayons en revanche de dialoguer par le biais d’informations neutres, ce qui leur permet de prendre conscience de la réalité. Cela ne sert à rien d’attaquer frontalement ces personnes : une confiance mutuelle doit s’instaurer entre les deux parties. Il est essentiel de revenir à l’historicité des faits, sans quoi on arrive à une situation faite de conflits, de clichés et de discriminations ».

Propos recueillis par Magali Barthès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Magazine mensuel gratuit consacré à l’information culturelle et cultuelle de la communauté juive de France. Une nouvelle approche rédactionnelle moderne à travers des rubriques pratiques de la vie quotidienne (En direct d’Israël, Mode, Santé, Bien-être, beauté, psycho, Education, Couples, cuisine, culture…) son histoire et ses acteurs…