News

Renaud Muselier : « Mettre la fermeté et l’autorité républicaine au service de la sécurité de chaque habitant de notre région »

Médecin de formation, Renaud Muselier, député européen des Républicains est tête de liste de Christian Estrosi pour les Bouches du Rhône. Après les attentats de vendredi, il insiste une fois de plus sur les ennemis du monde libre : le fascisme et l’islamisme radical.

Lev haïr : Vous souhaitez rendre publiques les demandes de subventions européennes ; la vie politique manque-t-elle de transparence ? 

Renaud Muselier : « Il est indispensable d’améliorer la transparence de la vie publique. Je suis favorable à ce que les citoyens puissent juger l’action de leurs élus sans le moindre filtre. La situation de notre pays est de plus en plus difficile sur le plan de l’emploi, de l’économie, de la sécurité… il est normal que le degré d’exigence des citoyens soit plus grand. Dans cet esprit, le Parlement européen (où je suis élu depuis 2014) a un temps d’avance sur l’Assemblée nationale française. Je souhaite que l’on instaure les mêmes procédures de transparence avec Christian Estrosi pour notre région dès que nous serons élus.

La gestion de M.Vauzelle a souffert de trop d’opacité. Cela a pour principal défaut d’alimenter les suspicions et le vote pour les extrêmes de gauche comme de droite. Tout le monde risque de se retrouver perdant au final. Pour lutter contre ces dérives, nous avons décidé avec Christian Estrosi de faire signer à tous nos colistiers une charte qui assurera une gestion politique rénovée. Elle a été établi par Madame Catherine Husson Trochain, première Présidente honoraire de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, en dehors de tout engagement politique. Cette charte prévoit par exemple la création d’une commission de déontologie ou l’instauration de pénalités sur les indemnités en cas d’absences répétées non justifiées. Les règles seront claires et rigoureuses et devront être respectées à la lettre. Cette transparence doit aussi être en vigueur pour les demandes de subventions européennes. Car c’est une manière pour les citoyens de juger de l’efficacité des politiques menées par le Président du Conseil régional. Vauzelle ne s’est jamais prêté au jeu car il avait trop à perdre en exposant au grand public les limites de sa politique. Aujourd’hui, trop peu d’habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur savent que notre Région a très peu profité des fonds européens. Les projets étaient trop souvent mal préparés et des régions moins importantes que la nôtre ont bénéficié de subventions beaucoup plus importantes. Ce n’est pas normal alors que l’argent public se fait de plus en plus rare de nos jours dans notre pays… »  

Lev haïr : Vous avez soutenu la grève des avocats qui s’opposent à l’article 15 du projet de loi de finances. Christiane Taubira rétorque qu’une réforme était indispensable… 

Renaud muselier : « En s’attaquant à la profession d’avocat, Madame Taubira commet une faute lourde. La mission des avocats est une mission de service public régalien, celui de la Justice. Elle ne peut pas souffrir des approximations et des caricatures entretenues par le gouvernement. L’aide juridictionnelle concerne en premier lieu les plus démunis d’entre nos concitoyens, et la charge de cette aide ne peut pas reposer sur les avocats eux-mêmes. Cette réforme aurait pour effet de paupériser très gravement une profession dans laquelle une grande proportion d’avocats travaille essentiellement par le biais de l’aide juridictionnelle. C’est pour lutter contre ce projet bâclé que je me suis associé pleinement à cette grève, qui a concerné pas moins de 156 barreaux sur les 164 que compte la France. Ils peuvent compter sur mon soutien le plus total ».

Lev haïr : Votre père a été déporté à Dachau pour ses activités liées à la Résistance. Il était important pour vous d’être aux côtés de la communauté juive à l’occasion du meeting organisé par le CRIF, lors de la venue de Christian Estrosi le 25 octobre à la Rose ? 

Renaud Muselier : « C’était indispensable. Mon père Maurice a fait partie des français déportés à Dachau. Arrêté en septembre 1943 à Marseille, il a été interrogé pendant dix jours par la police allemande dans son QG du 425, rue Paradis avant d’être transféré à Paris puis au camp de concentration. Au terme d’un an et demi de captivité, il a participé au soulèvement des prisonniers quelques jours avant l’arrivée des troupes alliées. Et ce sont eux qui leur ont remis le commandant du camp, pieds et poings liés. 70 ans se sont écoulés depuis cette libération. Le monde que nos aînés ont connu est heureusement révolu. Mais au nom de toutes celles et ceux qui ont disparu, il ne faut jamais oublier ! Et ne pas prendre le risque aujourd’hui de répéter les mêmes erreurs du passé. C’était aussi le sens de la visite bouleversante du Camp des Milles que nous avons effectué ensemble avec Serge Klarsfeld début septembre. Il a bien résumé la situation en évoquant les deux « bêtes immondes » contre lesquelles nous devons lutter aujourd’hui : « le fascisme et l’islamisme radical ». Les attentats odieux du 13 novembre à Paris viennent encore nous le rappeler de manière tragique. Or qui est aujourd’hui le plus à même de lutter contre ces risques sur notre sol ? Ni la gauche qui fait preuve de trop d’angélisme ni le FN qui représenterait la pire des solutions et concrétiserait l’arrivée d’une idéologie dangereuse pour la liberté et la démocratie. Nous sommes les seuls à avoir suffisamment d’expérience pour traiter cette problématique si sensible et si essentielle pour la sécurité de tous. Que ce soit à Nice pour Christian Estrosi ou à Marseille en ce qui me concerne avec d’autres élus engagés comme Daniel Sperling ou Caroline Pozmentier, nous sommes des élus imprégnés du terrain avec des convictions fortes. Nous mettrons la fermeté et l’autorité républicaine au service de l’impérieuse nécessité pour chaque habitant de notre région de se sentir en sécurité.Vous pouvez compter sur nous ».  

Propos recueillis par Aline Barbero

Pour plus d’informations : http://www.renaudmuselier.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Magazine mensuel gratuit consacré à l’information culturelle et cultuelle de la communauté juive de France. Une nouvelle approche rédactionnelle moderne à travers des rubriques pratiques de la vie quotidienne (En direct d’Israël, Mode, Santé, Bien-être, beauté, psycho, Education, Couples, cuisine, culture…) son histoire et ses acteurs…