News

STOP AU HARCELEMENT SCOLAIRE !!

Bored little school boy in the classroom
  1. À partir de quel moment peut-on parler d’harcèlement ?

Le harcèlement scolaire, ce n’est pas un camarade désagréable qui faisait tout pour nous embêter, de la simple moquerie, parfois cruelle mais qui n’allait pas trop loin…

Aujourd’hui,  il est très important de redéfinir le « harcèlement »,  terme que nous n’aurions jamais utilisé, il y a encore une vingtaine d’années.

Le harcèlement est un fléau bien actuel qui touche autant les adultes que nos enfants dans leur système scolaire. C’est la loi du plus fort, celui que rien n’arrête ! Racket, violences, vols, menaces se répètent sans que la victime ne s’autorise à dénoncer son bourreau.

  1. Comment aborder le sujet du harcèlement avec son enfant ?

Le sujet ne peut être abordé que si l’enfant est demandeur. Le dialogue et l’investissement des parents pour le devenir de leurs enfants est, ici encore plus qu’ailleurs, essentiel et primordial. J’appelle à la vigilance et à la non banalisation des problèmes que l’on considère comme bénins, de « simples  

histoires d’enfants ».  Un parent se doit d’être attentif sans pour autant devenir intrusif et toute la difficulté réside dans le fait de trouver le bon équilibre…

  1. Comment savoir si son enfant est harcelé ?

Chaque parent connait son enfant et lorsqu’il se manifeste, ce n’est jamais au bon moment car on est toujours très occupé… Cependant, lorsque son comportement devient inhabituel ou qu’il se plaint de manière répétitive, il faut tout arrêter pour l’écouter car il a besoin de votre aide urgente.

Il faut donc essayer d’avoir une autre lecture de ces demandes incessantes qui sont tout simplement des appels au secours déguisés…

C’est le moment d’être à l’écoute et d’être présent mentalement et non seulement physiquement.

 Quelles sont les conséquences du harcèlement ?

A l’école primaire ainsi qu’au collège et au lycée, cela peut aller du décrochage scolaire, à l’absentéisme (parfois déscolarisation) jusqu’à la somatisation (maux de tête de ventre, fièvre), la dépression, et cela peut conduire à des idées suicidaires voire au passage à l’acte en cas de dépression.

L’enfant peut être désintéressé au jeu et rester dans son coin, se démotiver…

Malheureusement, la liste est longue… Tout changement de comportement de l’enfant est donc un signal d’alarme pour les parents.

  1. 5. A qui en parler ?

Il faut d’abord en parler à son enfant sans être intrusif  car c’est un enfant qui a peur… Parallèlement, les parents doivent se faire aider par des professionnels : direction de l’école, enseignants, médecins, psychologue scolaire, pédopsychiatre… Lorsque le problème est pris à temps, son aggravation sera évitée.

  1. Le changement d’école est-il une solution ?

Il est parfois inévitable si l’on considère que son enfant souffre trop. Il ne faut pas le considérer comme « faible » en l’engageant à se défendre car la « loi de la jungle » ne résout pas le problème mais l’amplifie car l’enfant apprend à être un futur agresseur. L’enfant, en désespoir de cause, demande le changement d’établissement lui-même. Considérer la question est important car, lorsque l’on a tout essayé, on ne peut que se résoudre à l’évidence mais ce phénomène demeure tout de même rare dans nos écoles.

  1. En matière de lutte contre le harcèlement, quelles méthodes portent leurs fruits à l’école ?
    Dur métier d’être parents mais aussi professeurs !!
    Commençons d’abord par des méthodes simples comme développer le sport à l’école et en dehors. Les directeurs d’établissement, les enseignants et les parents doivent, autant que possible, encourager la pratique du dessin, des arts, de la natation pour canaliser le trop-plein d’énergie des jeunes. Parallèlement, ils doivent se montrer vigilants quant au moindre signal d’alarme trahissant un mal-être, sans compter le danger des portables et autres tablettes qui démultiplient les occasions de mettre en œuvre le harcèlement…


Pour information, l’inspection académique a pris la mesure de ce problème et j’invite les parents à consulter les articles liés à ce douloureux sujet sur EDUSCOL.

 

Annie Uzan – Coach  en développement personnel,  psychologue spécialiste de l’enfant et de l’équilibrage familial, spécialisée psychologue scolaire. Annie.uzan@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Magazine mensuel gratuit consacré à l’information culturelle et cultuelle de la communauté juive de France. Une nouvelle approche rédactionnelle moderne à travers des rubriques pratiques de la vie quotidienne (En direct d’Israël, Mode, Santé, Bien-être, beauté, psycho, Education, Couples, cuisine, culture…) son histoire et ses acteurs…